Comment migrer un site WordPress d’un serveur cPanel à un autre

Publié par Stéphane Brault

Il est fréquent que les propriétaires de sites Web passent d’un fournisseur d’hébergement à un autre. Une des raisons est qu’ils ne sont tout simplement pas satisfaits des services du fournisseur d’hébergement. Dans d’autre cas, il peut être nécessaire de migrer un site Web pour des raisons de performance.

Cet article vous aidera à migrer votre site WordPress à partir d’un hébergeur Web utilisant cPanel vers un autre hébergeur utilisant le même panneau de contrôle.

Étape 1: Réduire le délai d’expiration des enregistrements DNS

Lorsqu’un site est web déménagé sur un autre serveur, les entrées DNS du nom de domaine doivent être modifiées afin de pointer vers la nouvelle adresse IP. Toutefois, les modifications apportées aux enregistrements DNS ne sont pas propagées immédiatemment. Chaque enregistrement DNS possède un délai d’expiration qu’on appele communément « TTL » ou « Time To Live ».

Ce délai d’expiration peut varier. On peut spécifier une valeur « TTL » pour chaque enregistrement DNS ou bien une valeur « TTL » par défaut pour l’ensemble des enregistrements.

Pour faire en sorte que le changement d’adresse IP se propage rapidemment une fois le site WordPress déménagé, il est nécessaire de réduire le délai d’expiration. Une fois le changement d’adresse IP propagé, la valeur du « TTL » peut alors être augmentée.

Comment réduire le « TTL » des enregistrements DNS?

Dans un premier temps, vous devez savoir où est enregistré votre nom de domaine. Ce peut être avec votre hébergeur web, mais aussi avec d’autres régistraires tels que GoDaddy ou Namecheap.

Si vous ne savez pas qui est votre régistraire, rendez vous à l’adresse https://www.internic.net/whois.html pour faire une recherche:

recherche domaine internic

L’adresse web du régistraire se trouve dans les résultats de recherche:

resultat recherche internic

Notez que certains régistraires de noms de domaine ont aussi des revendeurs, ce qui peut brouiller les pistes.

Une fois le régistraire identifié, connectez-vous au panneau de contrôle qui vous est fourni. Pour ce tutoriel, j’utiliserai le panneau de contrôle de GoDaddy.

Débutons par accéder au gestionnaire de DNS:

godaddy domaine gestionnaire dns

La première entrée DNS est de type « A », pour « Adresse IP ». Le nom « @ » représente le nom de domaine, « stephanebrault.com » en occurence. La valeur de l’adresse IP est celle du serveur de départ, et le délai d’expiration de cette entrée est d’une journée.

godaddy domaine ttl

Modifiez cet la valeur du « TTL » de cet enregistrement pour 600 secondes:

godaddy modifier ttl domaine

Ainsi, lorsque le déménagement du site web sera complété, il y aura un délai de seulement 600 secondes avant que la nouvelle adresse IP soit propagée partout sur Internet.

Étape 2: Création d’une copie de sauvegarde

Connectez-vous à cPanel sur le serveur de destination. Prenez en note l’adresse IP qui y est attribuée:

cpanel adresse ip

Connectez-vous à votre compte cPanel sur lequel votre site WordPress réside actuellement, puis cliquez sur Sauvegarde:

cpanel sauvegarde

Cliquez ensuite sur Download a full account backup:

cpanel sauvegarde complete

Sous Destination de la sauvegarde, sélectionnez Secure Copy (SCP). Contrairement au protocol FTP, SCP utilise une connexion encryptée. Entrez ensuite l’adresse IP du serveur de destination ainsi que le nom d’utilisateur et le mot de passe du compte cPanel de destination:

cpanel sauvegarde scp

SCP utilise le port 22 par défaut. Laissez le champ Répertoire distant vide, la copie de sauvegarde sera téléchargée à la racine du compte.

Lorsque vous migrez votre site WordPress vers un nouvel hébergeur web, il est possible que celui-ci vous attribue un nom d’utilisateur différent de votre hébergeur actuel. Si tel est le cas, vous devrez faire des changements au niveau de la base de données MySQL. Pour cette raison, j’ai écris ce tutoriel en utilisant deux noms d’utilisateur différents, soient « stebra19 » sur le serveur d’origine, et « stebra20 » sur le serveur de destination.

Cliquez ensuite sur Générer une sauvegarde. Une fois la copie de sauvegarde terminée, vous recevrez un courriel de confirmation à l’adresse spécifiée.

Étape 3: Restauration des fichiers de sauvegarde

Connectez-vous à cPanel sur le serveur de destination puis cliquez sur Gestionnaire de fichiers. Sélectionnez le fichier de sauvegarde se trouvant à la racine de votre compte d’hébergement:

cpanel gestionnaire de fichiers

Cliquez sur Extraire puis ensuite sur Extract File(s). Nul besoin d’entrer un répertoire de destination, cPanel en créera un automatiquement.

cpanel gzip extraire

Une fois l’extraction complétée, naviguez jusqu’au dossier public_html extrait de l’archive puis cliquez sur Sélectionner tout:

cpanel backup public_html

Cliquez ensuite sur le bouton Déplacer puis entrez /public_html comme répertoire de destination:

cpanel deplacer fichiers public_html

Maintenant que la restauration des fichiers est complétée, passons à la restauration de la base de données.

Étape #4: Création de la base de données MySQL

Sur le serveur de destination, cliquez sur Bases de données MySQL depuis le panneau cPanel:

cpanel creation base de donnees mysql

Créez une nouvelle base de données. Entrez un nom pour la nouvelle base puis cliquez sur Créer une base de données:

cpanel creer une base de donnees

Ajoutez maintenant un nouvel utilisateur MySQL en prenant soin de noter le mot de passe choisi:

cpanel ajouter utilisateur mysql

Il reste maintenant à ajouter l’utilisateur créé à la base de données. Sélectionnez l’utilisateur et la base de données puis cliquez sur Ajouter:

cpanel ajouter utilisateur base de donnees mysql

Cochez ensuite la case Tous les privilèges puis cliquez sur Apporter des modifications:

Maintenant que nous avons notre base de données MySQL, nous pouvons passer à la récupération des données.

Étape #5: Restauration des données MySQL

Toujours sur le serveur cPanel de destination, accédez au Gestionnaire de fichiers puis sélectionnez le sous-répertoire mysql extrait de votre copie de sauvegarde:

cpanel gestionnaire de fichiers dump sql

Ce répertoire contient les fichiers nécessaires pour restaurer la base de données de WordPress. Comme celle-ci a déjà été créée, nous n’avons besoin que du fichier avec l’extension sql. Téléchargez ce fichier sur votre poste de travail.

Accédez maintenant à phpMyAdmin:

cpanel phpmyadmin

Sélectionnez la base de données que vous avez créé dans la colonne de gauche. Cliquez ensuite sur l’onglet Import:

cpanel phpmyadmin import sql

Cliquez sur Choisir un fichier puis choisissez le fichier sql téléchargé sur votre poste de travail auparavant. Importez le fichier SQL en cliquant sur le bouton Go tout au bas de la page.

Une fois le processus d’importation terminé, les tables de données MySQL s’afficheront dans la colonne de gauche de phpMyAdmin:

phpmyadmin import sql

Maintenant que les données sont restaurées, la configuration MySQL de WordPress doit être modifiée.

Étape #6: Configuration de WordPress

Compte tenu que les informations de la base de données MySQL sont différentes de celles du serveur d’origine, la configuration de WordPress doit être ajustée en conséquence.

Toujours sur le serveur de destination, ouvrez le Gestionnaire de fichiers de cPanel. Sélectionnez le fichier /public_html/wp-config.php puis cliquez sur Modifier:

modification wp-config

Modifiez les paramètres DB_NAMEDB_USER, et DB_PASSWORD afin de refléter la nouvelle configuration:

wordpress configuration mysql

Enregistrez les modifications une fois terminé.

Étape #7: Restauration du certificat SSL

Si votre site WordPress utilise une connexion sécurisée par encryption SSL, deux options s’offrent à vous.

Option 1: Laisser AutoSSL générer un nouveau certificat SSL LetsEncrypt

Il est maintenant possible de générer un nouveau certificat SSL gratuitement grâce à la fonctionnalité AutoSSL sous cPanel/WHM. Toutefois, ce nouveau certificat ne sera généré que lorsque vous aurez modifié les enregistrements DNS de votre nom de domaine afin de pointer vers la nouvelle adresse IP.

Option 2: Copier le certificat SSL du serveur d’origine

Si votre certificat SSL provient d’un tierce parti, il est possible de le copier sur le nouveau serveur. Pour ce faire, accédez à cPanel sur le serveur d’origine, puis cliquez sur SSL/TLS:

cpanel ssl tls

Cliquez ensuite sur Certificats (CRT), repérez votre certificat SSL puis cliquez sur Modifier. Notez qu’il ne faut jamais copier le certificat « auto-signé ».

cpanel certificat ssl

Copiez maintenant le certificat encodé dans le presse-papier:

cpanel certificat ssl encodé

Ouvrez un nouvel onglet dans votre navigateur web, puis accédez à cPanel sur le serveur de destination. Cliquez sur SSL/TLS > Certificats (CRT) puis collez le certificat SSL dans la zone de texte sous Charger un nouveau certificat:

cpanel charger nouveau certificat ssl

Entrez une description pour le certificat puis enregistrez-le.

De retour sur le serveur d’origine, défilez jusqu’au bas de la page « Afficher le certificat », et cliquez sur la privée correspondante à votre certificat SSL:

cpanel cle privée pour certificat ssl

Copiez maintenant la clé privée encodée dans le presse-papier. Sur le serveur de destination allez dans cPanel > SSL/TLS > Clés privées (KEY). Collez la clé dans la zone de texte sous Chargez une nouvelle clé privée:

cpanel charger nouvelle clé privée

Entrez une description pour la clé puis enregistrez celle-ci.

Si vous copiez un certificat SSL généré par un autre organisme que « cPanel inc. », vous devez alors copier le certificat intermédiaire.

Les certificats intermédiaires permettent de compléter une « chaîne de confiance » de votre certificat SSL ou client au certificat racine de l’émetteur.

Pour copier le certificat intermédiaire, allez dans cPanel > SSL/TLS > Certificats (CRT) sur le serveur d’origine. Le certificat intermédiaire n’est pas associé à un nom de domaine, contrairement aux autres certificats présents. À titre d’exemple, voici un certificat intermédiaire émis par GlobalSign:

cpanel certificat ssl intermédiaire

Copiez le certificat intermédiaire du serveur d’origine vers le serveur de destination tout comme vous l’avez fait pour le certificat SSL du domaine.

Une fois les certificats et la clé copiés, vous devez les installer sur votre site. Pour ce faire, allez dans cPanel > SSL/TLS > Installer et gérer SSL pour votre site (HTTPS). Défilez jusqu’à la section Installer un site Web SSL puis cliquez sur Parcourir les certificats. Cochez le certificat importé dans la liste puis cliquez sur Utiliser le certificat:

cpanel installer certificat ssl sur domaine

cPanel remplira les champs pour vous. Cliquez sur le bouton Installer un certificat au bas de la page:

cpanel importer certificat ssl

Maintenant que le site WordPress est en place, nous pouvons en vérifier le bon fonctionnement.

Étape #8: S’assurer que WordPress fonctionne

Avant de finaliser la migration du site WordPress, vous devez vous assurer que tout fonctionne bien. Afin d’accéder au site web sur le nouveau serveur, vous devez modifier le fichier hosts de votre poste de travail.

Le fichier hosts permet de spécifier l’adresse IP d’un site web. Cela force votre poste de travail à utiliser la nouvelle adresse IP de votre site web sans modifier les enregistrements DNS du domaine.

Suivez la procédure pour modifier le fichier hosts en fonction de votre système d’exploitation:

Assurez-vous d’ajouter ces deux lignes à votre fichier hosts (en remplaçant 123.123.123.123 par votre nouvelle adresse IP):

123.123.123.123   votresiteweb.com 
123.123.123.123   www.votresiteweb.com

Testez ensuite votre site WordPress autant que vous le pouvez. Vérifiez que le tableau de bord fonctionne bien. Lorsque vous êtes certain que tout est en ordre, retirez l’adresse IP de votre fichier hosts (ou mettez-la en commentaire).

Étape #9: Modifier les enregistrements DNS

C’est l’étape finale, le grand moment. Modifiez le(s) enregistrement(s) DNS de votre nom de domaine afin de pointer vers l’adresse IP de votre nouvel hébergeur web:

godaddy dns adresse ip ttl

Rétablissez aussi la valeur du délai d’expiration à sa valeur initiale. Attendez un peu plus d’une dizaine de minutes. Vérifiez ensuite la propagation DNS de votre domaine avec l’outil WhatsMyDNS:

vérifier propagation dns

Si vous utilisez Google Analytics, vous pouvez aussi voir le traffic en temps réel pour vous assurer que les visiteurs accèdent à votre site.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.